France : L’ancien entraîneur du MC Alger, Bernard Casoni accusé de racisme anti-maghrébin

France : L’ancien entraîneur du MC Alger, Bernard Casoni accusé de racisme anti-maghrébin 1

Ancien entraineur du Mouloudia d’Alger et du MC Oran, Bernard Casoni fait l’objet de graves accusations de racisme. L’actuellement entraineur de l’US Orléans (National) aurait tenu des propos racistes contre les joueurs maghrébins.

L’univers du football français est secoué par une nouvelle controverse, cette fois impliquant Bernard Casoni, ancien entraîneur du Mouloudia d’Alger et du MC Oran en Algerie. Selon plusieurs témoignages, Casoni aurait tenu des propos choquants à l’encontre de ses joueurs d’origine maghrébine.

Le scandale a éclaté lorsque plusieurs joueurs de l’US Orléans ont rapporté des commentaires racistes proférés par leur propre entraîneur. Plus troublant encore, plusieurs membres de l’organigramme du club de National ont confirmé ces allégations.

L’une des phrases utilisées par Bernard Casoni serait la suivante : « Vous n’êtes pas plus cons que des Maghrébins ». Selon un joueur d’Orléans, cette phrase était devenue courante pendant les séances d’entraînement. Un autre incident aurait eu lieu lors d’une séance d’entraînement en août dernier. Au cours d’un exercice en équipe, où une équipe était composée exclusivement de joueurs de couleur, Casoni aurait fait une remarque déplacée, déclarant : « Pas besoin de chasubles pour eux, ils sont déjà noirs ».

Bernard Casoni se défend

Selon un ancien cadre de l’USO, Casoni aurait demandé à ce que l’effectif du club soit « blanchi » en début de saison. Face à ces allégations, Matthieu Ligoule, responsable de la cellule de recrutement du club, a préféré rester prudent, expliquant que la phrase ne devrait pas être sortie de son contexte et que l’objectif était de ne pas déstabiliser le club.

Interrogé par France Bleu Orléans, Bernard Casoni a vivement nié ces accusations de racisme. Il a prétendu que sa phrase sur les Maghrébins lors d’une conférence de presse était destinée à encourager ses joueurs en affirmant qu’ils étaient aussi intelligents que des Maghrébins. Il a également évoqué sa longue expérience en tant qu’entraîneur dans des clubs maghrébins, arguant que cela prouvait qu’il n’était pas raciste.

Face à ce scandale, le club de l’US Orléans a réagi via un communiqué officiel en indiquant : « L’US Orléans a pris connaissance des accusations rapportées par France Bleu à l’égard de Bernard Casoni. » Le club a souligné la gravité des allégations et a annoncé l’ouverture d’une enquête interne immédiate pour faire toute la lumière sur cette affaire.