CAF Awards 2023 : En l’absence de l’Algérie, le Maroc rafle les prix de sa cérémonie

CAF Awards 2023 : En l'absence de l'Algérie, le Maroc rafle les prix de sa cérémonie 1

La cérémonie des CAF Awards 2023 a eu lieu ce lundi 11 décembre à Marrakech et comme il était prévisible, le Maroc a raflé plusieurs prix alors que l’Algérie était absente pour protester contre le parti pris des organisateurs en défaveur des représentants algériens, particulièrement l’international algérien Riyad Mahrez, Zinedine Belaïd et l’USM Alger.

En effet, en l’absence de l’Algérie, le Maroc a raflé plusieurs prix de sa cérémonie. C’était quelque peu prévisible, vu le nombre de Marocains parmi les finalistes aux différents prix que la CAF a décernés à l’occasion de cette cérémonie. A commencer par l’internationale marocaine de l’AS FAR, Fatima Tagnaout désignée comme la meilleure joueuse interclubs, qui sera vite suivie par Nesryne El Chad, internationale marocaine évoluant au Lille OSC qui remportera le trophée de meilleure jeune.

CAF Awards 2023 : 5 trophées pour le Maroc

Les organisateurs de cette cérémonie des CAF Awards 2023 ne se sont pas contentés de ces deux récompenses en faveur des représentants du Royaume de Mohammed VI. Ils ont aussi décerné à la sélection marocaine le trophée de meilleure équipe nationale masculine de l’année, notamment suite à son parcours en Coupe du monde 2022 au Qatar où les Lions de l’Atlas ont atteint la demi-finale. Au même titre que le sélectionneur qui a conduit cette équipe au Qatar, Walid Regragui, qui a décroché le prix d’entraîneur de l’année 2023.

Enfin, le cinquième et dernier prix ratissé par les Marocains à l’occasion de ces CAF Awards 2023, est celui de gardien de l’année attribué sans surprise au gardien international marocain, Yassine Bounou. Lui, il a décroché ce prix après son parcours en sélection en Coupe du monde 2022 mais aussi son parcours avec son ex-club de Séville avec lequel il a décroché la Ligue Europa.

Il faut dire que l’histoire retiendra que cette cérémonie CAF Awards 2023 restera dans les annales des cérémonies les plus controversées de l’histoire de la CAF. Elle est surtout la plus contestée, particulièrement par ceux nombreux qui reprochent à la CAF d’avoir été impartiale à l’égard des athlètes algériens, surtout pour la mise à l’écart de Riyad Mahrez qui a remporté un triplé historique la saison dernière avec Manchester City, en l’occurrence la Ligue des champions, la Premier League et la FA Cup. Le Ballon d’Or a finalement été décerné au Nigérian Victor Osimhen qui a gagné la Serie A avec son club du SSC Napoli.

1 Comment

  1. Aujourd’hui nous constatons que la CAF est réellement gérée par une mafia. Il n.y à plus de football, ni de mérite, ni de faire play. Il y a les coulisses et l.argent avec ces membres misérables . Le chien Lakdja a tout comploté .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *