Voici le stade où évoluera la JS Kabylie la saison prochaine

Voici le stade où évoluera la JS Kabylie la saison prochaine 1

La JS Kabylie continuera de fouler la pelouse du stade 1er novembre de Tizi-Ouzou pour accueillir ses adversaires, cette saison. Les espoirs d’un déménagement vers le nouveau stade Houcine Ait Ahmed, sont ajournés, car les travaux n’ont pas encore atteint leur achèvement.

Initialement, on aurait pu croire que la JS Kabylie jouait son dernier match au stade du 1er novembre 1954, en juillet dernier, avec la promesse d’inaugurer le tout nouveau stade de Tizi Ouzou en début de saison. Malheureusement, ce rêve ne s’est pas concrétisé, et la JS Kabylie est contrainte de prolonger son séjour au stade 1er novembre.

Les supporters du club kabyle doivent donc patienter encore un peu avant de pouvoir évoluer dans son nouveau chez-soi. En attendant, ils continueront à affluer au stade 1er novembre pour soutenir leur équipe favorite. Espérons que ce délai supplémentaire permettra de garantir la qualité et la sécurité du nouveau stade, afin que la JSK puisse enfin y écrire de nouvelles pages glorieuses de son histoire.

Les retards continuent

Il est important de souligner que le nouveau complexe sportif de Tizi Ouzou devra être une réalisation d’envergure, comprenant 12 bâtiments et annexes, un stade d’athlétisme, et un terrain de réplique en gazon naturel. Les ambitions étaient élevées, mais les retards dans la réalisation du projet ont été conséquents. En effet, bien que l’idée de construire ce stade ait été lancée en 2005, les travaux n’ont débuté qu’en 2010. Le résultat de ces retards est que ce complexe sportif ne sera réceptionné qu’en 2023.

Ce retard dans la livraison du stade s’accompagne également d’une réévaluation à plusieurs reprises de l’enveloppe budgétaire allouée au projet. Initialement, le coût était estimé à 600 milliards de centimes, mais il a finalement atteint plus de 5000 milliards de centimes. Ces dépassements budgétaires ont suscité des interrogations quant à la gestion du projet et à la transparence des dépenses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *