Nouveau stade de Tizi Ouzou : La grande énigme

Nouveau stade de Tizi Ouzou : La grande énigme 1

Le nouveau stade de Tizi Ouzou est achevé depuis plusieurs mois et la pelouse qui avait du mal à résister aux effets des conditions climatiques a fini par retrouver sa verdure nécessaire pour une bonne évolution des joueurs. Le Chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, devait l’inaugurer ces derniers temps, mais sa visite dans la région n’a pas eu lieu, pour des raisons encore inconnues.

 

Mais que se passe-t-il autour du nouveau de Tizi Ouzou qui porte désormais le nom de Hocine Aït Ahmed, l’un des Chefs historiques de la Révolution algérienne ? Il s’agit réellement d’une grande énigme qui génère toutes sortes de spéculations au sein de la population locale et les supporters de la JS Kabylie, le club censé bénéficier de cette belle infrastructure sportive.

Nouveau stade de Tizi Ouzou : La grande énigme 2

Que se passe-t-il au niveau du stade de Tizi Ouzou ?

En fait, beaucoup se sont même lancés dans la théorie du complot, en se disant convaincus que l’on a pas vraiment l’intention d’inaugurer le nouveau stade de Tizi Ouzou pour empêcher la JS Kabylie d’évoluer dans de bonnes conditions et jouer les titres, absents des armoires du club depuis 2021.

Il faut dire que ceux qui développent cette théorie présentent des arguments indiscutables. Notamment le fait que des stades comme ceux de Baraki et d’Oran ont été achevés et réceptionnés, et accueillent même des matchs. Mieux encore, des stades comme le 5 juillet, Hamlaoui de Constantine et le 19 mai 1956 de Annaba, ont bénéficié de grands travaux de rénovation et ont fini par être réceptionnés et par accueillir des matchs de football, au grand bonheur des supporters et des amoureux du football.

A Tizi Ouzou, à chaque période, on annonce la visite de Abdelmadjid Tebboune dans la région pour l’inauguration du stade Hocine Aït Ahmed et l’inspection de nombreux autres projets de développement. A chaque fois, on annonce sa venue à une date précise, mais au final, le président algérien ne se rend pas à Tizi Ouzou et le stade 50.000 places reste fermé à la face de la JS Kabylie. Que se cache-t-il derrière cette grande énigme ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *