Depuis l’élimination de son équipe en coupe d’Afrique des Nations, Vahid Halilhodzic est dans le dur et voit son avenir être clairement remis en cause.

Le Maroc avait espoir que cette 33e édition de la CAN soit la bonne pour lui. D’ailleurs, après un premier tour réussi et un quart de final compliqué mais qui lui a tout de même souri, Hakimi et ses partenaires ont finalement buté sur l’Egypte qui a été plus forte. Un camouflet pour le royaume et pour la Fédération. Depuis cette élimination, l’avenir de Vahid Halilhodzic est clairement remis en cause.

D’après plusieurs médias locaux, le technicien bosniaque serait viré de son poste et cela quelle que soit l’issue de la double confrontation en barrage de qualification pour le mondial face à la RDC. Il faut dire qu’Halilhodzic a perdu ses soutiens et tout le monde souhaite le virer à commencer par son président de la fédération.

Depuis quelques jours, le nom de Badou Zaki est revenu pour remplacer l’ancien sélectionneur algérien après le rendez-vous de mars. Si cela se produit, Halilhodzic vivrait alors le même scénario qu’en 2010 où après avoir qualifié la Côte d’Ivoire au mondial, il a été viré après avoir été sorti par l’Algérie en quarts de finales de la CAN dans un match mémorable.