CAN 2024 : Une liste de 23, ça change quoi pour Belmadi ?

La décision de la CAF de réduire à 23, la liste des joueurs autorisés à participer à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations ( CAN 2024) a été une surprise pour de nombreuses équipes. Les sélections nationales verront de nombreux noms disparaître des listes, les privant ainsi de la chance de participer au tournoi continental.

Pour Djamel Belmadi, le sélectionneur de l’équipe d’Algérie, la tâche s’annonce ardue lors de la sélection des 23 joueurs pour la CAN 2024, en particulier avec l’émergence de plusieurs talents et le retour de blessure d’autres joueurs. Belmadi se retrouve donc sous une pression intense pour constituer une équipe, en se basant sur des valeurs sures et des joueurs polyvalents, car la compétition sera longue en cas de succès et de qualification pour les phases avancées en Côte d’Ivoire.

Bien que la liste des 50 joueurs préliminaires contienne la plupart des noms qui se sont illustrés et ont l’habitude de porter le maillot vert, la composition finale des 23 joueurs pour la CAN 2024 se dessine seulement dans certains secteurs. Par exemple, pour le poste de gardien de but, on peut s’attendre à la présence de Mandrea et Zaghba, tandis que le troisième gardien reste incertain, avec la possible inclusion de Raïs M’Bolhi en cas de retour en forme avec le CRB.

C’est clair en défense et au milieu

De même, en défense, certains postes sont presque garantis, sauf en cas de blessure. Les noms de Youcef Atal, Aissa Mandi et Ramy Bensebaini, Ait Nouri sont fortement probables, mais la situation d’Amine Tougai, qui a connu des performances en dents de scie lors des derniers matchs, reste incertaine. Le défenseur polyvalent de l’US Lecce, Ahmed Touba, pourrait également être pris en compte, tout comme le défenseur de Sheffield United, Mehdi Leris, qui brille en Angleterre.

Pour sa liste en prévision de la CAN 2024, Djamel Belmadi sera confronté à une tâche difficile pour choisir les milieux de terrain et les attaquants de l’équipe, en raison du grand nombre de candidats. L’entraineur devra convoquer les joueurs qui ont brillé cette saison pour composer une équipe compétitive. Les options incluent Ramiz Zerrouki, Hicham Boudaoui, Kadri, Zorgane, Bentaleb, Sofiane Feghouli, ainsi que la star de l’AS Rome, Houssem Aouar.

CAN 2024 : Bouanani sera-t-il écarté ?

L’entraîneur national aura plusieurs solutions à sa disposition pour composer la meilleure équipe, étant donné le niveau élevé des joueurs professionnels cette saison. La forte performance de l’attaquant Bagdad Bounedjah, qui fait un retour en force, est un atout majeur pour l’attaque de l’équipe. Le sélectionneur peut également compter sur des joueurs en forme, tels que Fares Chaibi qui brille avec l’Eintracht Francfort en Allemagne, et sur la valeur confirmée de Riyad Mahrez. D’autres noms, comme Adam Ounas, Belaili, Amoura, et Slimani seront de la partie. Cependant, le jeune Bouanani pourra voir son nom sauter en raison de son manque de compétition en club.

Le stage de novembre sera la dernière chance pour certains joueurs pour prouver leur valeur avant la CAN 2024, d’autant plus que la concurrence pour les places est devenue féroce. Les rumeurs sur le renforcement de l’équipe nationale par des joueurs comme Ryan Cherki de l’Olympique Lyonnais et Michel Olise de Crystal Palace devraient intensifier la compétition pour les postes après la CAN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut