Un nouveau scandale de corruption éclabousse le football algérien

Un nouveau scandale de corruption éclabousse le football algérien 1

Le football algérien est, de nouveau, secoué par un scandale de corruption. La Fédération algérienne de football a décidé de porter plainte suite aux déclarations du Directeur technique sportif du club de l’IRB Ouargla. Ce dernier a fait des révélations fracassantes sur les coulisses de la rencontre de l’IRB Ouargla face à l’AS Khroub du championnat de Ligue nationale de football amateur (LNFA).

La FAF dépose plainte pour permettre l’ouverture d’une enquête sur des faits de corruption. Cela intervient suite à des déclarations gravissimes tenues par le Directeur technique sportif du club de l’IRB Ouargla sur une Web télévision.

La Fédération algérienne de football saisira également la Commission d’éthique et du Département Intégrité de l’instance fédérale. « À l’issue des décisions et des résultats des enquêtes des organes et des autorités légalement compétents, la FAF n’hésitera pas à prendre toutes les mesures disciplinaires nécessaires imposées à l’encontre de toute personne jugée en violation des lois susmentionnées », a indiqué un communiqué de la FAF.

Le dirigeant du club du sud a, tout simplement, révélé que son équipe avait payé l’arbitre de sa rencontre contre l’AS Khroub comptant pour la 24ᵉ journée de la LNFA, disputée le 08 avril 2023. Il affirme par ailleurs que le réfère aurait aussi touché de l’argent du président de l’US Souf.

Énième scandale de corruption

Ce nouveau scandale de corruption jette encore une ombre sur l’intégrité du football en Algérie et suscitera de vives réactions. Des enquêtes approfondies doivent être menées pour identifier les responsables et les traduire en justice.

En début de ce mois, c’est l’entraineur algérien, Noureddine Zekri, qui a lâché une véritable bombe en accusant l’actuel président de l’ESS, Abdelhakim Serrar, de vouloir combiner un match en 2010. L’ancien coach de l’ESS et du MCA a accusé, lors d’une émission télévisée, le président de l’ESS de lui avoir demandé de combiner un match en faveur du MCA.

« En 2010, lorsque j’étais entraineur de l’ESS, on jouait le titre du championnat. La veille d’un important match face au MCA, dans le cadre de la mise à jour du calendrier, le responsable du club (Serrar) s’était réuni avec moi. Il m’avait demandé de lâcher le match, en m’affirmant que c’est le Mouloudia qui sera sacré champion d’Algérie en fin de saison », avait-il lâché.