La Confédération africaine de football (CAF) tarde toujours à trancher au sujet du pays organisateur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2025). Cinq pays dont l’Algérie et le Maroc ont déposé officiellement leur candidature pour abriter la compétition, initialement prévue en Guinée. 

Prévue pour le 16 mars prochain, à l’occasion du congrès de la FIFA, qui aura lieu à Kigali (Rwanda), l’annonce du pays organisateur de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2025) a été finalement reportée. Le président de la CAF, Patrice Motsepe se trouve sous pression et veut prendre tout son temps avant de trancher sur le pays organisateur de cet événement continental. Une décision intrigante de la CAF qui se contente du silence.

Malgré la candidature de l’Afrique du Sud, la Zambie et le duo Nigéria-Bénin, la CAF devrait confier l’organisation de la CAN 2025 à l’Algérie ou au Maroc. La crise politique entre l’Algérie et le Maroc oblige cependant les responsables de la CAF à prendre tout leur temps avant de trancher officiellement dans ce dossier devenu sensible.

La CAF hésite toujours

L’organisation de la CAN-2025 est devenue un sujet sensible au sein de la Confédération africaine de football (CAF). Le programme initial des visites d’inspection au sein des pays candidats, prévu le mois de janvier passé, a été annulé. La CAF n’a pas arrêté encore son nouveau programme ce qui rend impossible l’annonce du pays organisation de la CAN 2025 en mars.

Après avoir organisé avec brio le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN 2023), l’Algérie va passer une nouvelle épreuve, le mois d’avril prochain à l’occasion de l’organisation de la CAN U17 qui débutera le 29 avril prochain. Le Maroc va passer aussi une épreuve le mois de juin prochain à l’occasion de la CAN U23 qui se déroulera sur le sol marocain. Selon plusieurs sources, la CAF attend la fin de ces deux compétitions afin de trancher entre l’Algérie et le Maroc pour l’organisation de la CAN-2025.