La Commission d’organisation du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2023) qui se déroule en Algérie depuis le 13 janvier, s’est réunie lundi 16 janvier pour examiner la situation du groupe C de la compétition qui a enregistré la veille l’absence de la sélection marocaine qui devait affronter celle du Soudan, au stade du Chahid Hamlaoui de Constantine.

« A cette occasion, il a été décidé que le Groupe C sera composé de trois équipes, avec pour conséquence directe la qualification des deux premières équipes pour la phase à élimination directe », a fait savoir la Confédération africaine de football dans un communiqué diffusé par sa direction de la communication.

Finalement, le groupe C ne fonctionnera pas comme les groupes D et E d’Oran, avec la qualification de la première équipe. La CAF aurait pu choisir le meilleur deuxième de l’un des groupes C, D et E pour compléter le tableau des quarts de finale. En fait, l’Instance footballistique africaine a agi comme si le Maroc n’était pas censé être absent puisqu’il n’y a pas de saisine officielle sur ce plan.

C’est d’ailleurs dans ce sens que la Commission d’organisation du CHAN 2023 a saisi l’Instance judiciaire de la CAF sur le cas de l’absence du Maroc. Une absence qui a permis au Soudan de gagner sur tapis vert, faut-il le rappeler. « La Commission d’organisation du CHAN a également saisi l’instance judiciaire compétente de la CAF au sujet de l’absence du Maroc au match prévu hier à Constantine contre le Soudan », a conclu la direction de la communication de la CAF.