Avant même que la Fédération française de football (FFF) n’officialise la reconduction de Didier Deschamps à la têt de l’équipe de France pour un nouveau bail de quatre années, Zinedine Zidane a déjà des propositions concrètes de la part de sélections qui voyaient venir la décision de Noël Le Graët et son staff sur l’avenir du sélectionneur des Bleus.

C’est ainsi que des sélections comme celles du Brésil, du Portugal et des Etats-Unis. A un certain moment, l’idée de voir Zizou remplacer le sélectionneur brésilien Tite revenait avec insistance, surtout après l’échec de la Seleçao en coupe du monde au Qatar. A croire que la Fédération brésilienne de football voulait s’imposer devant la concurrence pour s’offrir les services du champion du monde 1998 en tant que joueur et le triple champion d’Europe avec le Real Madrid en tant qu’entraîneur.

Zidane refuse le Portugal et les USA

Mais aux dernières nouvelles, la légende du football français a décliné l’offre brésilienne. Zinedine Zidane a même décline les offres du Portugal et des Etats-Unis. Ce n’est pas parce qu’il ne peut plus être sélectionneur de l’équipe de France qu’il peut aller partout. « Je fais ce que je sens quand je le sens. Mais je le fais surtout avec mon cœur. C’est pour ça que je ne pourrais peut-être pas aller partout. Certaines conditions rendent les choses difficiles », avait-il confié en mai 2022 dans un entretien à l’Equipe.

En fait, la star française d’origine algérienne n’est pas très chaud pour prendre en main une autre sélection que la France. Pour lui, la seule sélection qu’il prendre, c’est celle de son pays. C’est pour cela qu’il a décliné les offres de plusieurs fédérations. C’est pour cela aussi qu’il va plutôt reprendre un club en attendant que le poste de sélectionneur se libère. Son ancien club, la Juventus de Turin, le veut et le Paris Saint-Germain aussi. Entre les deux, il préférerait la ville transalpine où il a joué entre 1996 et 2001.