Le technicien bosnien, Vahid Halilhodzic s’est exprimé pour la première fois sur son limogeage de la sélection marocaine de football après avoir réussi à qualifier les Lions de l’Atlas à la prochaine Coupe du monde Qatar 2022. 

L’ancien sélectionneur de la Cote d’Ivoire, l’Algérie et le Japon, Vahid Halilhodzic n’arrive toujours pas à digérer, la manière avec laquelle la Fédération royale marocaine de football (FRMF) l’a limogé quelques semaines seulement après avoir atteint l’objectif de qualifier la sélection du Maroc à la Coupe du monde 2022 qui aura lieu au Qatar.

Lors d’une déclaration accordée au média bosnien N1, le désormais ancien sélectionneur du Maroc affirme que la décision de Faouzi Lekjaa qui a résilié son contrat à l’approche de la coupe du monde l’a touché dans son amour propre. « Cette décision (de me virer juste avant le Mondial, ndlr) m’a un peu touché», regrette Vahid Halilhodzic.

Après son limogeage de la sélection marocaine de football, Vahid Halilhodzic songe à prendre une décision choquante. L’ancien entraineur de PSG compte mettre fin à sa carrière d’entraineur et dire à dieu au football. «Je songe même à terminer ma carrière d’une manière un peu étrange. C’est la vie, j’ai eu beaucoup de hauts et de bas, mais c’est un peu trop. Je pense dire merci au football », a-t-il ajouté.

Pour rappel ce n’est pas la première fois que Vahid Halilhodzic soit privé de la phase finale de la Coupe du monde. Il avait qualifié la Côte d’Ivoire en 2010 et le Japon en 2018. La seule Coupe du monde à laquelle il avait participé, c’était avec l’Algérie en 2014.