La programmation des matchs barrages pour la Coupe du Monde 2022 au Qatar continue de faire couler beaucoup d’encre et spécialement dans le continent africain.

Il y a deux jours de cela, la FIFA annonçait les dates des matchs barrages de la zone Afrique avec notamment le match de l’équipe nationale face au Cameroun qui était programmé le 26 mars prochain. Cependant, plus tard dans la nuit, l’instance mondiale a fini par supprimer ce programme en indiquant qu’elle publierait le nouveau programme une fois que les choses seront officialisées.

Il se trouve que beaucoup de pays africains sont montés au créneau pour rejeter les dates FIFA proposées. Des pays comme l’Egypte, le Sénégal, la République Démocratique du Congo et le Maroc ont d’ores et déjà déposé des oppositions sur les dates en question. Deux nouvelles nations viennent s’ajouter à la liste des contestataires et il s’agit du Mali et de la Tunisie, rapporte le site égyptien FilGoal, citant des sources auprès de la Confédération africaine de football (CAF).

La FAF patiente

Pour le moment, l’Algérie n’a pas communiqué sur cette histoire mais une réaction est attendue par la FAF surtout que le Cameroun prend un malin plaisir à faire trainer les choses et chambouler de ce fait la préparation de ce déplacement chez les Lions Indomptables. Il important de souligner que le Cameroun voulait jouer à Yaoundé en premier lieu avant de faire une demande pour recevoir à Japoma mais pour l’heure, ils n’ont reçu aucune réponse de la part de la FIFA.