La rencontre entre le Maroc et l’Egypte a été marquée par beaucoup d’engagements et surtout beaucoup d’agressivité. Si sur le terrain, le calme est finalement revenu, après la rencontre, de vives tensions ont éclaté entre les deux camps.

En premier lieu, c’est les deux sélectionneurs Carlos Quieroz et  Vahid Halilhodzic qui ont eu un énorme accrochage qui a nécessité l’intervention du service de sécurité mais par la suite, il s’en est passé des choses aussi. Ainsi, d’après les informations de l’Equipe, le portier égyptien, Mahmoud Ahmed a commis une terrible erreur.

En effet, ce dernier a giflé le président de la Fédération marocaine Faouzi Lekjaa. Le concerné ne savait apparemment pas de qu’il s’agissait. De son côté, le président de la Fédération marocaine n’a pas manqué de vivement réagir et d’exiger des excuses immédiates de la part du joueur et de la délégation égyptienne. Néanmoins, le président de la FRMF a déposé une plainte, en attendant le verdict de la CAF

D’ailleurs, sa requête a été immédiatement acceptée puisque le manager général égyptien, Wael Gomaa a ramené le joueur dans les vestiaires et ce dernier a présenté ses excuses par rapport à ce qui s’est passé. Le Journal l’Equipe assure que des insultes ont été échangées et que ces tensions ont pris une dimension plus importante au point de parler de crise d’états.

Hier, à l’issue de la rencontre, remportée par l’Egypte face au Maroc la tension a monté. En effet, les joueurs marocains et égyptiens se sont affrontés dans le couloir des vestiaires. Il aura même fallu l’intervention de la sécurité pour séparer les joueurs des deux nations qui se sont venus aux mains.