Vahid Halilhodzic, la reaction inattendue sur le fiasco de l’Algérie à la CAN

Vahid Halilhodzic, la reaction inattendue sur le fiasco de l'Algérie à la CAN 1
Vahid Halilhodzic sélectionneur de l'Algérie lors du mondial 2014 au Brésil

L’équipe d’Algérie a vécu un cauchemar lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024) qui se déroule en Côte d’Ivoire depuis le 13 janvier. Les Fennecs ont été éliminé de façon prématurée dès le premier tour de cette compétition africaine, réveillant les souvenirs cauchemardesques de leur participation, tout aussi catastrophique, à la CAN 2021 qui a eu lieu en janvier 2022 au Cameroun.

Au sein de la délégation algérienne qui s’est rendue en Côte d’Ivoire, la déception est totale, que ce soit parmi les joueurs, le staff technique ou autres compartiments de la délégation. En Algérie ou ailleurs, les Algériens sont abattus par le sort réservé à leur équipe alors que de nombreux observateurs, notamment des journalistes, des techniciens et des anciens joueurs et entraîneurs n’ont pas manqué d’exprimer leur déception et, parfois, leur colère après l’élimination amère de l’Algérie.

Parmi ceux qui se sont exprimés, l’ancien sélectionneur national Vahid Halilhodzic qui a drivé les Fennecs entre juin 2011 et juillet 2014, a posté un petit message sur sa page Facebook. C’est évidemment pour exprimer sa déception. « Quelle immense déception ! » lance le technicien franco-bosnien qui n’a pas oublié son passage achevé, il y a près de dix années, en Algérie. Et d’ajouter : « Un peuple unique » avec un drapeau algérien.

En 2015, soit une année après avoir qualifié l’Algérie en 1/8 de finale du mondial 2014 pour la première de l’histoire du pays, Vahid Halilodzic a qualifié cette période de « meilleurs moments de (sa) vie ». Aujourd’hui, il peut le confirmer surtout qu’entre temps, il a eu deux mésaventures en 2018 et 2022 avec deux sélections, après celle de 2010 avec la Côte d’Ivoire. A trois reprises, il réussit à qualifier des pays à la Coupe du monde avant d’être empêché d’aller avec son équipe en phase finale. C’est le cas de la Côte d’Ivoire en 2010, le Japon en 2018 et le Maroc en 2022. L’Algérie est le seul pays à l’avoir laissé continuer l’aventure avec son équipe, d’où sa reconnaissance à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *