Sans l’Algérie, Bougherra nomme ses favoris pour la CAN 2024

Sans l'Algérie, Bougherra nomme ses favoris pour la CAN 2024 1
Bougherra et Djamel Belmadi

L’ancien capitaine de l’équipe d’Algérie, Madjid Bougherra s’est récemment exprimé sur ses favoris pour remporter la CAN 2024. Au cœur de ses déclarations, le Maroc a été placé en avant, tandis que l’Algérie semble être éclipsée dans ses prédictions.

L’ancien international algérien a nommé dans une déclaration à l’expression, les favoris potentiels de la compétition continentale, citant le Maroc en raison de sa récente performance en Coupe du Monde, la Côte d’Ivoire qui bénéficiera du soutien de son public, et l’Égypte avec son expérience africaine.

Concernant les chances de l’Algérie, Bougherra a adopté une perspective prudente, soulignant la complexité du groupe comprenant le Burkina Faso, l’Angola et la Mauritanie. Il a insisté sur le fait que chaque équipe commence avec des chances égales, rappelant l’imprévisibilité des résultats, en particulier lors du premier tour où chaque match est une bataille décisive.

Bougherra ne veut pas mettre de pression sur les verts

En ce qui concerne les spéculations sur le statut de favori pour l’Algérie dans ce groupe, Bougherra a minimisé toute notion de facilité. Il a averti sur la menace que représentent des équipes telles que le Burkina Faso et l’Angola, soulignant la nécessité de la prudence face à des adversaires compétitifs.

Interrogé sur les objectifs des Verts, Bougherra a exprimé sa confiance dans l’ambition de l’entraîneur Belmadi et de l’équipe. Tout en soulignant le désir de remporter la CAN, il a averti que la compétition en Côte d’Ivoire ne serait pas une tâche facile, avec toutes les équipes aspirant à la victoire. En tant qu’ancien joueur et entraîneur de l’équipe nationale A’, Bougherra n’a pas voulu mettre une pression supplémentaire sur les verts en les désignant comme favoris.

1 Comment

  1. Les verts doivent prendre leur précédent échec comme un avantage psychologique et ne pas revivre les échecs comme un handicap mais plutôt comme un surplus de motivation.se dire d’une seule voix « plus jamais ça ! »on a suffisamment de bons joueurs.le tout c’est de s’adapter à cette compétition et prendre chaque match à bras le corps pour gagner.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *