CAN 2024 : Vahid Halilhodzic choisit entre l’Algérie et le Maroc

CAN 2024 : Vahid Halilhodzic choisit entre l'Algérie et le Maroc 1

L’équipe d’Algérie se prépare activement à la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024) qui aura lieu du 13 janvier au 11 février dans cinq villes de Côte d’Ivoire. Les protégés du sélectionneur national Djamel Belmadi se trouvent à Lomé, capitale du Togo, depuis le 1er janvier pour un stage de préparation, avec l’objectif de réussir leur participation au tournoi africain et, pourquoi pas, remporter le trophée pour la 3e fois de leur histoire.

Justement, pour le titre, de nombreux techniciens se sont prononcés sur les chances des équipes de décrocher le trophée continental et beaucoup d’entre eux citent l’Algérie parmi les favoris, ou du moins parmi les sélections ayant des chances d’accrocher une troisième étoile sur son maillot. Parmi ces techniciens, l’on retrouve tout naturellement l’ex-sélectionneur des Fennecs, le Franco-Bosnien, Vahid Halilhodzic qui a été interviewé cette semaine par le site WinWin Afrique, notamment à propos de cette 34e édition de la Coupe d’Afrique.

L’Algérie a le potentiel pour remporter la CAN

« Il y a beaucoup d’équipes qui ont l’ambition et le potentiel pour remporter la Coupe d’Afrique des Nations, et parmi ces équipes, il y a l’équipe nationale algérienne », a expliqué Vahid Halilhodzic, en évoquant les sélections africaines ayant des chances de remporter le titre africain en Côte d’Ivoire. Était-il possible que l’ex-sélectionneur du Maroc et de la Côte d’Ivoire cite des sélections favorites sans l’Algérie ? N’est-ce pas l’Algérie est le seul pays à l’avoir laissé conduire sa sélection en Coupe du monde en 2014, alors que trois autres pays l’ont limogé après leur qualification sous sa conduite, en l’occurrence la Côte d’Ivoire (2010), le Japon (2018) et le Maroc (2022).

Il faut dire que, généralement, l’Algérie fait partie des sélections citées comme favorites dans cette nouvelle édition de la CAN, et ce, aux côtés d’équipes comme le Maroc, le Sénégal, la Côte d’Ivoire, l’Egypte et même le Nigeria. Seuls les Algériens, particulièrement le sélectionneur national Djamel Belmadi, excluent leur propre équipe de la liste des favoris, certainement pour ne pas mettre trop de pression sur les joueurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *