Youcef Belaïli, son affaire est close

Youcef Belaïli, son affaire est close 1

L’affaire entre Youcef Belaili et son ancien club, l’Al Ahli d’Arabie saoudite, semble toucher à sa fin. C’est grâce à l’intervention du président du Mouloudia d’Alger, Hadj Redjem que le litige a été réglé. Selon des bien informées, l’amende de 50 000 euros a été payée et Belaili ne risque plus aucune suspension.

Le litige entre Belaili et l’Al Ahli découle de la résiliation unilatérale de la part du joueur de son contrat avec le club de Djeddah. La FIFA a condamné le joueur algérien à une forte amende de 250 000 euros. Et en raison du règlement tardif de cette amende, la FIFA a infligé au joueur une pénalité de retard de 50 000 euros à verser avant le 28 décembre, à son ancien club, Al-Ahli de Djeddah.

Youcef Belaili avait été menacé de suspension par la FIFA s’il ne règle pas la dette dans les délais impartis. Son club, le Mouloudia d’Alger avait donc, accordé au joueur une avance afin de résoudre définitivement, son litige avec l’Al Ahli saoudien au niveau de la FIFA.

Youcef Belaili peut se concentrer sur la CAN 2024

Par ailleurs, Belaili est actuellement au centre technique de Sidi Moussa, pour entamer des préparations spécifiques en prévision de la CAN 2024. L’ailier gauche du MCA est un élément essentiel des plans de l’entraîneur Djamel Belmadi, qui a une grande confiance en lui malgré des périodes difficiles qu’a traversées le joueur à plusieurs reprises.

Djamel Belmadi a demandé à Belaili de rejoindre le centre de préparation des équipes nationales à Sidi Moussa pour suivre un programme intensif de préparation spécialement conçu pour lui. Ce plan vise à remédier aux lacunes physiques dont souffre le joueur, confirmant ainsi que Belaili sera inclus dans la liste finale de l’équipe nationale pour la CAN en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *