Amine Gouiri en équipe d’Algérie : Son entraîneur à Rennes s’en mêle

Amine Gouiri en équipe d'Algérie : Son entraîneur à Rennes s'en mêle 1

Le choix d’Amine Gouiri de jouer pour l’équipe nationale d’Algérie continue de susciter le débat en France. Cette fois, c’est l’entraineur du stade Rennais Bruno Genesio qui a pris la parole, reconnaissant une certaine confusion sur le sujet.

L’entraineur de Gouiri en club pense que « ce sont des choses sur lesquelles je ne peux pas intervenir, je n’ai pas d’informations, c’est d’abord un choix personnel pour Amine. S’il le faut, on s’adaptera, on doit travailler sur ça et anticiper. Mais Amine ne m’en a pas parlé, » a affirmé Genesio.

Ce qui inquiète l’entraineur rennais c’est la perspective de voir Gouiri rejoindre l’équipe nationale algérienne en vue de la Coupe d’Afrique des Nations 2024, prévue du 13 janvier au 11 février en Côte d’Ivoire. Cette situation ne serait pas idéale pour le Stade Rennais, et le dossier est naturellement sensible au sein du club breton.

En effet, l’attaquant rennais qui pencherait fortement vers une aventure avec les Fennecs, pourrait manquer jusqu’à sept matchs, tant en Ligue 1 qu’en Coupe de France, entre janvier et février 2024, pendant la tenue de la Coupe d’Afrique des Nations en Côte d’Ivoire.

Le Stade Rennais fait-il pression sur Gouiri ?

Lors d’une déclaration faite jeudi, Florian Maurice, directeur sportif a nié que l’arrivée de l’attaquant en sélection algérienne soit déjà actée. « Je connais bien Djamel, mais je ne l’ai pas eu au téléphone », a déclaré le directeur sportif. « J’ai échangé à ce sujet avec Amine, il n’y a pas de décision actée, » a-t-il fait savoir.

Ainsi, au sein du Stade Rennais, on insiste sur le fait qu’il n’y a « pas de décision actée » dans ce dossier délicat. L’entraineur Bruno Genesio, qui était derrière la signature de Gouiri l’année dernière, pour un montant de 28 millions d’euros, le transfert le plus onéreux de l’histoire du club, indique que le joueur ne lui a pas parlé sur le sujet.

Pourtant le sélectionneur algérien Djamel Belmadi a révélé en début de semaine dernière, que « d’un point de vue administratif, on ne va pas faire de langue de bois, c’est réglé ». Il faut dire que l’entraineur de l’Algérie et la Fédération algérienne de football (FAF), ont déployé d’importants efforts pour convaincre Amine Gouiri de rejoindre les rangs des Fennecs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *