Anthar Yahia va-t-il présider la FAF ? Le verdict tombe

Anthar Yahia va-t-il présider la FAF ? Le verdict tombe 1

La course à la présidence de la Fédération algérienne de football (FAF) n’est toujours pas officiellement entamée. Ce siège « éjectable », n’intéresse vraisemblablement pas  grand monde. Pas Anthar Yahia en tout cas.

Qui succédera à Djahid Zefizef, à la tête de la  Fédération algérienne de football ? La question même si, discrètement, alimente les débats dans les milieux sportifs algériens. Pour en savoir un peu plus, il faudrait d’abord connaître les noms des candidats à la candidature d’autant que la première liste avait tout bonnement rejetée par la Commission électorale de la FAF présidée par Ali Malek.

Selon le nouveau calendrier électoral, les dossiers de candidature seront étudiés les 6 et 7 septembre et la liste des candidats retenus sera publiée le 8 septembre. Les recours pourront être déposés les 9 et 10 septembre et seront étudiés entre le 11 et le 12 septembre. La liste finale des candidats éligibles sera rendue publique le 12 septembre.

Présidence de la FAF : Anthar Yahia pas « intéressé »     

Le nom de l’ancien international, auteur de l’unique but légendaire lors du match barrage pour le mondial de 2010 à Oum Dourman entre l’Algérie et L’Egypte, a été sans cesse cité ces derniers temps parmi les probables candidats à la succession de Djahid Zefizef, à la tête de la FAF. Ce ne fut finalement que supputations.

Dans un entretien au site Koora, l’ancien baroudeur des Fennecs, affirme qu’il n’a aucune ambition du genre. « Je ne suis pas intéressé », a-t-il indiqué relevant qu’il « préfère pour le moment » se consacrer à l’entrainement et l’évolution technique.  Anthar Yahia, qui fait ainsi taire toutes les spéculations concernant sa supposée candidature à la présidence de la FAF, réaffirme son « désir d’apporter sa contribution football national », notamment « vu son expérience de joueur ».

C’est d’ailleurs le même message qu’il avait adressé en juillet dernier aux responsables algériens. « Honnêtement, j’ai toujours cru que je pouvais offrir mon expérience, même avec une petite somme, pour contribuer au développement du football algérien. Je suis prêt à accepter les offres de la Direction Technique de FAF, au cas où je serais contacté, et à prendre un poste dans les catégories jeunes des équipes nationales », avait déclaré l’ancien directeur sportif de l’USM Alger et directeur technique à Spartak Moscou.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *