Amine Gouiri, une bonne et une très mauvaise nouvelle

Amine Gouiri, une bonne et une très mauvaise nouvelle 1

L’arrivée d’Amine Gouiri en équipe d’Algérie est très attendue. Le joueur du Stade Rennais a déjà entamé les démarches administratives pour finaliser son changement de nationalité sportive et aurait tout conclu avec les responsables de la Fédération algérienne.

La bonne nouvelle est que le joueur franco-algérien a décidé officiellement de porter le maillot de l’équipe d’Algérie. Cependant, la mauvaise nouvelle est que son arrivée n’est pas prévue pour le mois de septembre prochain. L’interrogation suscitée est : Est-ce que Gouiri aura le temps d’adaptation nécessaire pour jouer la CAN 2024, en janvier prochain ?

Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, avait annoncé en juin dernier, l’arrivée de nouveaux joueurs chez les verts, et tout le monde a pensé à Amine Gouiri. Cependant, il semble que ce renfort de qualité ne soit pas prêt pour le prochain regroupement des verts en septembre. Le joueur formé à l’Olympique Lyonnais devra vraisemblablement, intégrer le groupe des fennecs lors du stage du mois d’octobre 2023.

Amine Gouiri, une solution solide en attaque

Djamel Belmadi aura ainsi l’occasion de mettre à l’essai son nouveau joueur lors des deux matchs amicaux prévus à cette date. Néanmoins, le sélectionneur national nourrit des doutes sur la faculté de l’attaquant à s’adapter rapidement à l’environnement en équipe nationale et surtout aux exigences du football africain.

Il est vrai que Djamel Belmadi disposera aussi d’un créneau international début janvier, pour préparer la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2024), mais pour un joueur sur lequel le sélectionneur compte énormément, deux regroupements ne suffiraient pas pour trouver bien ses marques.

En effet, Djamel Belmadi compte énormément sur l’avant-centre franco-algérien du Stade Renais comme solution solide en attaque. En raison des performances mitigées de certains joueurs en attaque à l’instar d’Islam Slimani et de Baghdad Bounedjah, le sélectionneur national cherche à accélérer les choses dans le dossier Amine Gouiri.