Oukidja, l’Algérien qui a dit « non » à l’Arabie Saoudite s’explique

Oukidja, l'Algérien qui a dit "non" à l'Arabie Saoudite s'explique 1

L’ancien gardien de but de l’équipe d’Algérie, Alexandre Oukidja, aurait décliné des offres venant d’Arabie Saoudite. L’ancien international algérien s’est exprimé sur les raisons de son refus de rejoindre la Saoudi Pro League.

Alexandre Okidja a affirmé dans une déclaration aux médias français, qu’il avait décliné des offres venant du championnat saoudien. Il explique que son choix est motivé par son mode de vie qu’il ne veut pas changer. « Je ne voulais pas changer mon mode de vie et les moyens de subsistance de ma famille, qui se sent satisfaite dans la ville de Moselle. Pourquoi devrais-je partir alors… C’est vrai que j’ai 35 ans, mais je me sens bien à Metz, » s’interroge-t-il.

Il est important de noter que la Saoudi Pro League est l’un des championnats les plus riches du monde qui assure des salaires élevés pour les joueurs. Cependant, pour Alexandre Oukidja, l’argent n’est pas la seule motivation pour jouer au football. Il préfère garder son mode de vie actuel et vivre prés de sa famille.

Alexandre Oukidja s’exprime sur sa retraite internationale

Par ailleurs, le gardien de but s’est exprimé également, sur les raisons de sa retraite internationale jugée anticipée. Selon Alexandre Oukidja, il ressentait qu’il n’était plus en mesure de gérer les deux engagements simultanés, à la fois au FC Metz et en sélection algérienne. Les déplacements fréquents sur le continent africain peuvent être éprouvés, et il avait des inquiétudes quant à la possibilité de subir une blessure sérieuse. En prenant cette décision, le gardien algérien souhaitait se concentrer entièrement sur son rôle au FC Metz et sur les deux dernières années de son contrat.

Alexandre Oukidja a joué six fois pour l’équipe nationale algérienne et a notamment remporté la Coupe d’Afrique des Nations en 2019 contre le Sénégal. Il a exprimé ses émotions en annonçant sa retraite internationale et a souligné l’importance de savoir quand s’arrêter dans une carrière. Il a également évoqué l’accueil chaleureux qu’il a reçu de la part des joueurs et des supporters algériens lors de sa première sélection.