Les autorités s’expliquent sur la dégradation de la pelouse du stade de Tizi-Ouzou

La pelouse du nouveau stade de Tizi-Ouzou est dans un piteux état. C’est ce qu’a constaté une délégation de l’APW qui s’est rendue sur place le 10 juillet 2023. Le communiqué publié par l’APW confirme les informations faisant état de la dégradation de la pelouse du stade principal qui recoit actuellement « un traitement intensif ».

« Suite à l’information faisant état de la dégradation de la pelouse du nouveau stade de Tizi-Ouzou, le Président de l’APW de Tizi-Ouzou, M. Mohammed Klaleche, s’est rendu avec M. Baha Mahdi, président de la commission APW de l’aménagement du territoire et transport, au niveau de ce complexe », indique un communiqué de la cellule de communication de l’APW de Tizi-Ouzou.

Lors de cette visite, « il s’est avéré qu’au niveau du stade principal, sur la diagonale nord surexposée au soleil, la pelouse a connu une dégradation importante et elle reçoit un traitement intensif de l’entreprise spécialisée qui a réensemencé avec du gazon adapté au climat chaud », précise-t-on.

Le nouveau stade de Tizi-Ouzou ne sera pas prêt avant 2 semaines

Selon les ingénieurs chargés du traitement du terrain, « cette opération prévoit une poussée pleine du gazon au bout de 2 à 3 semaines ». Ainsi, la pelouse ne sera prête pour l’inauguration du stade, baptisé au nom d’Hocine Ait Ahmed, qu’à la fin du mois en cours.

Par ailleurs, le directeur du projet a affirmé que l’infrastructure commence à recevoir des équipements mobiliers et d’entretien. Et cela, en attendant de finaliser les procédures administratives pour des lots plus importants, notamment ceux liés à l’aération du terrain de jeu.

À noter que, à la sortie des informations sur la dégradation de la pelouse du nouveau stade de Tizi-Ouzou, la direction de l’enceinte a démenti « ces rumeurs ». Elle avait expliqué qu’il s’agit tout simplement d’un traitement au sable pour combler les trous restant sur la pelouse du stade. Finalement, les informations sur la dégradation du terrain principal se révèlent vraies. Cela laisse planer le doute sur la qualité du travail accompli par la société réalisatrice.

Retour en haut