L’Algérie va encore perdre une pépite naturalisée par le Qatar

L'Algérie va encore perdre une pépite naturalisée par le Qatar 1

Le changement de nationalité sportive a toujours occupé le devant de la scène quand il s’agit, pour un joueur binational, de trancher son avenir international. Cependant, cette posture ne concerne pas seulement les joueurs nés français qui voudraient devenir Algériens pour jouer pour l’équipe d’Algérie, mais aussi pour les Algériens qui veulent changer de nationalité pour jouer pour une autre sélection.

C’est le cas de l’international algérien des moins de 20 ans, Nabil Ouennas, qui joue au poste de gardien de buts, comme son père Merouane, au SCMO ou Sporting Medioni, et son grand-père Mohamed au MC Oran. Âgé de 20 ans, il joue actuellement pour l’équipe réserve du club français de l’AS Saint-Etienne, non loin de la ville de Lyon.

C’est ainsi que, selon des indiscrétions, le jeune Nabil Ouennas pourrait rejoindre un club de football du Qatar, évoluant en seconde division. Le jeune portier de l’AS Saint-Etienne devrait rejoindre l’équipe d’Al-Sailiya Sports Club, basée dans la capitale qatarie, Doha. Il devrait signer un contrat de cinq ans, selon les mêmes indiscrétions qui ne donnent aucun détail sur le montant du transfert, le salaire du joueur ou le montant d’une éventuelle prime.

Toutefois, il y a un hic dans cette histoire de transfert de Nabil Ouennas au Qatar. Il évoluera non seulement en seconde division, mais pour pouvoir signer à Al-Sailiya, il sera contraint d’acquérir la nationalité qatarie. Dans ce petit émirat gazier, il est strictement interdit pour un club de recruter un gardien de buts étranger, d’où l’obligation pour Nabil Ouennas de demander la nationalité qatarie et ne plus répondre aux convocations de l’équipe d’Algérie des U20.