Définitivement, le déroulement de la 7e édition du Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2023) qui a eu lieu en Algérie du 13 janvier au 4 février 2023 a émerveillé le monde entier et continue à faire l’objet de commentaires positifs, particulièrement dans les pays africains. Des éloges qui sont autant de clins d’œil pour la CAN 2025.

Il faut dire, en effet, que tout ce qui se dit à propos du CHAN 2023 que l’Algérie a organisé de façon magistrale, peut être considéré comme un bon point pour la candidature de l’Algérie pour l’accueil de la 35e édition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2025). Une candidature concurrencée directement par les voisins marocains qui ont également postulé auprès de la Confédération africaine de football (CAF).

Le dernier à avoir encensé l’Algérie et sa capacité à organiser des compétitions de grande envergure est l’ancien attaquant international du Sénégal, El Hadji Diouf, qui a assisté au stade Nelson Mandela d’Alger à la finale du CHAN 2023 qui a souri à la sélection de son pays au détriment de celle du pays hôte. En effet, l’Algérie s’était inclinée en finale face au Sénégal, et ce, après la série des tirs au but.

“L’Algérie peut organiser un mondial”

Je le dis et je le redis, l’Algérie peut même organiser une Coupe du monde. Organiser une CAN ne serait qu’une formalité”, a affirmé l’attaquant sénégalais qui a fait l’essentiel de sa carrière en Premier league. Il est clair que cette déclaration fera plaisir aux responsables du football algérien et risque de ne pas plaire du côté de la frontière ouest où le vœu d’accueillir la CAN 2025 est aussi intense qu’en Algérie.