La Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) est toujours en position de relégable, en ligue 1 algérienne, et ce, malgré les deux victoires arrachées, début décembre, face respectivement au Paradou AC et au RC Arba. C’est que la défaite survenue le 11 décembre face au NC Magra, est venue rappeler que les canaris sont encore fragiles sur le terrain et qu’il faut plus qu’une promesse du PDG de Mobilis pour les relancer durablement.

D’aucuns l’ont compris, la JS Kabylie a besoin d’une révolution, suivie d’une stabilité dans l’effectif et dans l’encadrement, mais cela ne peut passer avant l’officialisation du contrat entre la SSPA/JSK et l’opérateur public de téléphonie mobile.

L’accord entre les deux entités a été matérialisé uniquement par l’Assemblée générale du CSA-JSK qui a entériné l’idée de céder 80% de ses actions à Mobilis, avec l’objectif de redresser la barre pour le club le plus titré d’Algérie et de le faire sortir de la crise dans laquelle il patauge depuis quelques années. Après une période de silence et de flou, le bout du tunnel pointe enfin du nez.

Officialisation le 26 décembre

En effet, selon nos informations, les actionnaires de la JSK ont décidé de tenir une Assemblée générale le 26 décembre. Et c’est à cette occasion que l’officialisation de l’accord entre le club kabyle et l’opérateur de téléphonie mobile sera avalisée, en présence de tous les actionnaires qui auront droit, par ailleurs, à la présentation du bilan moral et financier.

Enfin, il faut dire que l’équipe qui va diriger la JS Kabylie sous la houlette de Mobilis ne compte pas faire une révolution dès ce mois de décembre. Pour des raisons d’ordre pratique et à des fins d’efficacité, les futurs dirigeants du club kabyle devraient attendre la fin de la saison actuelle pour revoir le fonctionnement de la JSK et même son effectif.