Le stade de Baraki ne sera finalement pas inauguré le 17 décembre. L’Algérie devra encore attendre pour recevoir sa première enceinte sportive et ce malgré la fin des travaux.  

Le nouveau stade de Baraki est 100% prêt et devait être inauguré le 17 décembre à l’occasion du match amical entre l’Algérie et le Sénégal, dans le cadre de la préparation pour le Championnat africain des nations (CAN-2023). Cette rencontre avait donc été programmée dans cette enceinte, mais dans la soirée du dimanche 11 décembre la FAF a annoncé un changement. La rencontre face Mauritanie, prévue le mercredi 14 à Oran été également délocalisée.

Prêt, mais…

« Domiciliés dans un premier temps aux stades Miloud Hadefi d’Oran et Baraki à Alger, et en concertation avec la CAF, il a été décidé de programmer les deux matchs au stade du 19 mai 1956 d’Annaba, une enceinte nouvellement réceptionnée après d’intenses travaux de réhabilitation et de remise à niveau », a annoncé la FAF.

Il est à noter qu’en plus du stade Miloud Hadefi d’Oran et celui de Baraki dont les travaux sont achevés, deux autres nouveaux stades seront bientôt prêts. Il s’agit du nouveau stade de Douera et celui de Tizi-Ouzou. Le stade de Douera n’est pas retenu pour le CHAN-2023, mais le taux d’avancement dans les travaux est encourageant. C’est le cas aussi pour le nouveau stade de 50 000 places de Tizi-Ouzou. Les travaux avancent à un rythme soutenu et les entreprises chargées des travaux mettent les bouchées doubles afin que le nouveau stade soit réceptionné dans les délais.