Relancés en mois d’avril dernier, les travaux au nouveau stade de 50.000 places de Tizi-Ouzou avancent à un rythme soutenu et les entreprises chargées des travaux mettent les bouchées doubles afin que le nouveau stade soit réceptionné dans les délais.  

Lors de dernière visite d’inspection effectuée il y’a moins de deux semaines, le ministre de l’Habitat de l’urbanisme et de la ville, Tarek Belaribi a annoncé la date de la livraison du nouveau stade de Tizi-Ouozu. « Le projet sera livré à la population de Tizi-Ouzou dans les délais, soit vers la fin de l’année en cours ou début de l’année 2023. Le gazon naturel été planté et au 1er novembre prochain il aura pris forme et on aura fini la pause des sièges ainsi que les aménagements extérieurs qui seront achevés fin octobre », avait déclaré le ministre de l’habitat de l’urbanisme et de la ville.

Quel nom pour le stade ?

Si les travaux de ce nouveau stade de Tizi-Ouzou tirent à leur fin, le nom qu’il devrait porter n’est toujours pas désigné. Plusieurs noms de personnalités sportives, culturelles et politiques de Tizi-Ouzou sont cités. Les noms des deux anciens présidents de la JS Kabylie, Abdelkader Khalef et Mohand Cherif Hannachi ont été annoncés avec insistance. Le nom de Hocine Ait-Ahmed, figure historique du mouvement politique en algérie est également proposé.

Les supporters de la JS Kabylie insistent sur Matoub Lounes

Il faut préciser que le nom proposé par insistance est celui du chantre, militant de la cause berbère et fervent supporteur de la JS Kabylie, Lounès Matoub. La grande majorité des supporters de la JS Kabylie insistent sur l’obligation de donner le nom Matoub Lounes au nouveau stade de Tizi-Ouzou. Ce n’est pas la première fois que ce nom a été évoqué, puisque une source de la famille du défunt a annoncé la nouvelle en 2020 étant officielle.

Rien n’a encore été décidé

Mais, ce qu’il faut savoir, c’est que pour baptiser une infrastructure, il y’a une commission de wilaya qui prend la décision et pour le moment la question n’a pas été encore tranchée. Les concernés attendent certainement la réception du projet pour choisir le nom qu’il portera.