Il y’a quelques jours le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Faouzi Lekjaa a déposé une plainte contre l’Algérie auprès des deux instances de football en l’occurrence la CAF et la FIFA. 

Non satisfait des sanctions infligées à l’Algérie suite aux événements qui se sont déroulés au stade de Sig (Algérie), lors de la finale de la Coupe Arabe des U17, remportée par l’Algérie aux tirs aux buts, le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Faouzi Lekjaa avait envoyé des correspondances à la CAF et la FIFA pour exprimer son mécontentement.

Dans la correspondance adressé à la CAF, Lekjaa aurait fait savoir que le Maroc ne participera pas au Championnat d’Afrique des nations (CHAN) qui aura en Algérie le mois de janvier prochain. Et ce, en raison de manque de sécurité dans les stades algériens et le manque d’infrastructures.

Le Maroc recalé

La réponse de la Confédération africaine de football (CAF) n’a pas tardé à venir et par l’intermédiaire du directeur des compétitions de la CAF, Samson Adamo. Ce dernier qui se trouve en Algérie pour inspecter les stades qui accueilleront les matchs du CHAN-2023 s’est exprimé sur la chaîne arabophone Ennahar.

« On a visité l’Opera où se déroulera la cérémonie du tirage au sort du CHAN-2023, samedi prochain et je vous confirme que c’est un bijou. On a visité le stade de Constantine et les travaux avancent bien et seront bientôt achevés. Actuellement on est à Oran et plus précisément au nouveau stade que je considère aussi comme un bijou. Pratiquement tout est prêt pour le CHAN-2023 », a déclaré Samson Adamo qui met ainsi fin à toute les spéculations proférées par le Faouzi Lakdjaa.