Lors de sa dernière visite en Algérie, le président de la CAF a vu le président de la FAF se plaindre de l’arbitrage sur le continent. Motsepe a bien entendu les arguments de Zefizef et c’est ainsi que de premières décisions sont tombées. 

Bakary Gassama restera à jamais une histoire noire pour les supporters de l’équipe nationale. Une situation qui fait que tout le Monde se plaint encore de cet arbitre. le président de la FAF, Djahid Zefizef a profité de la dernière visite de Patrice Motsepe, président de la CAF à Alger pour lui en toucher deux mots et assurer avec fermeté que cela est inacceptable et que l’arbitrage africain doit maintenant évoluer pour que les choses se passent mieux pour la suite du parcours.

Les premières décisions tombent

D’ailleurs, le président a bien écouté les arguments et au final, il a décidé de faire le nécessaire pour frapper comme il se doit. En effet, de premières décisions sont tombées par rapport à cette histoire puisque Eddy Maillet, président de la commission d’arbitrage à la CAF a été démis de ses fonctions mais pas que. L’égyptien Essam Abdelfatah, vice-président de la commission d’arbitrage sur la zone Afrique du nord a également été remercié. Apparemment, ce n’est que le début par rapport à cette histoire.

Le président de la CAF avait promis de profondes réformes par rapport à l’arbitrage et cela fait que les choses continuent d’avancer et qu’il pourrait y avoir une grosse révolution dans l’arbitrage africain qui a toujours été perçu comme un milieu corrompu.