Une nation qualifiée pour la prochaine Coupe du monde au Qatar devrait être disqualifiée par la FIFA pour avoir falsifié la nationalité de l’un de ses joueurs qui a pris part aux éliminatoires de la Coupe du monde. 

En effet, l’adversaire de l’Equateur aux éliminatoires de la Coupe du monde, à savoir le Chili a émis des réserves le mois de mai dernier sur le joueur , Byron Castillo, pour avoir falsifier sa nationalité. Né en Colombie ce joueur a été inscrit à tort dans l’équipe nationale de l’Equateur. La FIFA a procédé le début du mois de mai à l’ouverture d’une enquête sur ce cas et devrait rendre son verdict dans les prochaines heures et devrait annoncer dans les prochains sa décision d’exclure ce pays de la Coupe du Monde au Qatar.

Ce mercredi, le 9 juin, l’avocat chilien, Eduardo Carlezzo, qui représente l’équipe chilienne dans la réclamation déposée à la FIFA a animé une conférence de presse où il a donné de nouveaux détails et preuves qu’ils ont recueillis pour soutenir le dossier des chiliens contre la sélection d’Equateur.

« Byron a-t-il un frère nommé Bayron en Colombie ? Si ça existait, je ne le serais pas. Le colombien est né en 1995 et l’équatorien en 1998. Le document colombien de Castillo est-il faux ? Certainement pas. Byron n’a pas de frère, il a une sœur… Nous avons réussi à identifier toute sa famille. La sœur de Byron est née et vit à Tumaco, ce que nous avons pu vérifier sur son compte Facebook, qui est public. Byron Castillo encouru pour double identité, falsification d’âge et de nationalité”, a déclaré l’avocat chilien Eduardo Carlezzo.

L’avocat chilien menace de saisir le TAS, si la FIFA refuse de desqualifier l’équateur et la privée de la prochaine Coupe du monde.  “Nous ferons appel et s’il est toujours négatif nous porterons la situation devant le TAS. Il serait scandaleux que la FIFA ne connaisse pas toutes ces informations, la charge de la preuve est trop élevée”, a-t-il ajouté.