Attribuée initialement à l’Algérie, la 7e édition du CHAN pourrait finalement avoir lieu en Cote d’ivoire, c’est ce qu’a annoncé le gouvernement Ivorien dans un communiqué rendu public ce jeudi 10 février. 

« La Côte d’Ivoire va abriter la CAN 2023 prévue du 23 juin au 23 juillet 2023. Mais bien avant, elle accueillera l’édition 2023 du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) réservé aux joueurs évoluant dans les championnats nationaux sur le continent », annonce le communiqué.

Il s’agit d’un véritable coup de tonnerre si ça se confirme, c’est le moins que l’on puisse dire. Cette décision unilatérale de la Confédération africaine de Football, suscitera sans doute de multiples réactions, notamment celle des autorités algériennes, qui n’étaient point informées de cette décision avant son annonce sur le site du gouvernement ivoirien. 

Décision officielle ou une simple erreur ?

Il est important de souligner que la CAF n’a pas encore communiqué sur ce sujet. L’on évoque également du coté algérien, une erreur des autorités ivoiriennes, qui auraient précipité dans l’annonce d’une information totalement « infondée ». L’Algérie travaille depuis l’annonce de l’attribution à faire avancer les travaux dans les stades sélectionnés pour abriter les rencontres.

Attribuée à l’Algérie en septembre 2018, cette 7e édition du CHAN devait se jouer dans quatre stades : le 5-juillet-1962 d’Alger, le stade olympique d’Oran, le 19-mai-1956 d’Annaba et le Chahid-Hamlaoui de Constantine.

La FAF dément

Le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Charaf-Eddine Amara, a démenti la décision de la CAF de retirer à l’Algérie l’organisation du Championnats d’Afrique des Nations (CHAN 2023). Il affirme que le CHAN-2023 aura bel et bien lieu en Algérie. « Le CHAN aura bien lieu en Algérie en 2023. C’est une erreur de communication de la partie ivoirienne», a-déclaré Charaf-Eddine Amara à la télévision algérienne.