Youcef Belaïli continue de faire parler de lui à l’heure actuelle. Revenu en Europe par le biais du stade brestois, l’international algérien a offert une très grosse exposition du club en Algérie puisque désormais, Brest est le plus algérien des clubs français.

On en parlait dernièrement avec le million d’abonnés atteints et les chiffres qui ont doublé sur Instagram et Twitter. Une folie qui a impressionné les dirigeants de Brest à l’image du directeur sportif, Grégory Lorenzi qui s’est confié à RMC Sport : «Sportivement, c’est un joueur qui est important dans sa sélection. Il est très populaire dans les pays d’Afrique donc ça crée une belle vitrine du club. On fait un peu le buzz, on ne s’attendait pas forcément à avoir un tel engouement, c’est très bien. Le plus important sera forcément de voir son apport sur le plan sportif mais on va lui laisser du temps pour s’acclimater.»

L’intervenant ne s’est pas arrêté là puisqu’il a assuré que le club suivait le joueur depuis un certain temps : «c’est un joueur qu’on suivait depuis quelque temps. Dès la vente de Romain Faivre, on a su réajuster avec ce transfert, a expliqué Lorenzi. C’est un garçon qui marche beaucoup à l’affect, qui a besoin d’être un environnement où il se sentira bien. Brest est un club familial », a-t-il assuré.

« J’ai aussi parlé avec son père, qui l’a rejoint à Brest comme va le faire sa famille. Ce discours fait qu’il nous a choisi je pense. Mais je n’ai pas vendu Brest comme le meilleur projet », a-t-il conclu. Les débuts de Youcef Belaïli sont très attendus par les supporters algériens. Il devrait faire sa première apparition, dimanche lors du Derby face au Stade Rennais.