Un énorme drame vient secouer la Coupe d’Afrique des nations et le football Ivoirien en particulier. Le gardien des éléphants, auteur d’une bourde monumentale hier face à la Sierra Leone, a perdu son père dans la soirée.

L’Ivorien Sangaré Badra Ali, gardien qui a commis une énorme bourde ayant permis à la Sierra Léone d’égaliser dans les derniers instants du match face à la Côte d’Ivoire, dimanche 16 janvier, a annoncé sur un message Facebook le décès de son père quelques heures seulement après cette action ayant fait le tour du monde.

« C’est avec une grande tristesse, que j’ai appris dans la nuit d’hier à aujourd’hui, le décès de mon père… Dieu dans sa grande bonté, a bien voulu le rappeler auprès de lui… Malgré la douleur qu’occasionne cette énorme perte, je me battrai sur le terrain pour lui rendre hommage et lui faire plaisir depuis là haut… La mort n’arrête pas l’amour, repose en paix papa», a écrit le gardien ivoirien.

Sangaré Badra Ali a prié pour le repos de l’âme de son père. « Je suis tombé hier soir je me suis levé, ce matin c’est toi qui est tombé et tu ne pourras plus jamais te relever. Qu’Allah accepte à ses côtés au revoir N’fa monsieur Sangaré. Tu vas me manquer » ajoute-t-il. Il s’agit d’un énorme drame qui frappe le portier ivoirien qui affrontera l’Algérie, jeudi prochain, dans le choc de ce groupe E de la CAN.