« Le Maroc décide de tout à la CAN », Adel Amrouche fait éclater un scandale

"Le Maroc décide de tout à la CAN", Adel Amrouche fait éclater un scandale 1

Le sélectionneur de la Tanzanie, l’Algérien Adel Amrouche, s’est attaqué à la Fédération royale marocaine de football (FRMF), quelques jours avant le match Maroc-Tanzanie qui se jouera mercredi 17 janvier pour le compte de la 1re journée du groupe F de la Coupe d’Afrique des nations (CAN 2024) dont le coup d’envoi a été donné samedi depuis Abidjan, capitale de la Côte d’Ivoire. Amrouche a accusé gravement les Marocains et leur influence sur le football africain.

En effet, Adel Amrouche a fait une déclaration qui va sûrement agacer les Marocains. Et c’est en réponse à une question d’un journaliste de la chaîne TV d’El Heddaf que le sélectionneur de la Tanzanie a dénoncé avec ses propres mots la mainmise du Maroc sur le football africain, et ce, sans même citer le pays de Mohammed VI.

« Le Maroc détermine tout »

« Ils déterminent tout dans le football africain. Ils choisissent aussi leurs arbitres. Nous restons spectateurs impuissants car ils déterminent tout », a affirmé Adel Amrouche, en faisant allusion à la FRMF de Fouzi Lekjaa, que les Algériens considèrent comme les vrais maîtres de la Confédération africaine de football (CAF). Pour étayer ses dires, le technicien algérien a donné l’exemple de la programmation de ce match de la CAN 2024 que les Tanzaniens voulaient jouer dans l’après-midi et que la CAF a programmée pour la soirée.

Cela dit, Adel Amrouche ne remet pas en cause le statut de favori des Lions de l’Atlas et considère la sélection marocaine comme une grande équipe. Mais pour lui, le football se joue également en dehors des terrains, regrette-t-il. « On va jouer contre une grande équipe, mais aussi contre d’autres choses cachées, dans les coulisses », a-t-il fait savoir, provoquant une vague de critiques sur les pages marocaines, sur les réseaux sociaux mais aussi dans les médias.

1 Comment

  1. Ne mélangez pas la politique et le foot svp.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *