La décision radicale de Ryad Boudebouz face à l’ingratitude des Saoudiens

La décision radicale de Ryad Boudebouz face à l'ingratitude des Saoudiens 1

La saga de Ryad Boudebouz au sein du club saoudien d’Al-Ahli prend une tournure surprenante. Alors que l’international algérien a été poussé à la porte de sortie, la direction d’Al-Ahli envisage maintenant de renouveler son contrat. Cette volte-face suscite des interrogations et alimente les spéculations.

Cet été dernier, Al-Ahli a fait tout pour se débarrasser de Boudebouz. La principale raison était le dépassement du nombre de joueurs étrangers autorisés au sein de l’équipe, avec 10 joueurs étrangers dans les rangs du club. Soit 2 de plus que ce que permet la fédération saoudienne. Cependant, il semble que la direction du club ait trouvé une autre solution qui n’arrange pas le joueur.

Le journal saoudien Al-Watan a révélé que la direction d’Al-Ahli envisageait maintenant de renouveler le contrat de l’international algérien avant de le prêter à un autre club. Cette démarche est cependant confrontée à la volonté de Boudebouz lui-même, qui souhaite un transfert définitif, avec une compensation financière adéquate de la part du club.

Boudebouz veut un transfert définitif

Boudebouz, dont le contrat court jusqu’en 2024, a attiré l’intérêt de clubs tels que Damak et Abha, évoluant tous deux dans la Saudi Pro League. Le joueur se trouve ainsi face à un dilemme, car il apprécie sa vie en Arabie Saoudite mais n’est pas pleinement satisfait du traitement qui lui est réservé par Al-Ahli, dont il a été le grand artisan de son accession en première division. Le joueur algérien refuse de prolonger sachant qu’il pourrait obtenir son transfert gratuitement grâce à la loi sur les étrangers en Arabie Saoudite.

Pour l’instant, le club maintient sa position de ne pas prêter Boudebouz tant que son contrat n’a pas été renouvelé, laissant l’avenir du joueur en suspens. Les prochains jours seront déterminants pour connaître l’évolution de ce cas complexe.