Algérie – Égypte : La FAF « s’interdit » de faire une annonce officielle

Algérie - Égypte : La FAF "s'interdit" de faire une annonce officielle 1

Le match amical entre l’Algérie et l’Egypte prévu pour octobre prochain, n’est pas encore fixé. Selon le porte-parole de la FAF, Fédération algérienne du football, aucun contrat n’est encore signé entre les deux fédérations. « Il est interdit de faire une annonce officielle tant qu’il n’y a pas de contrat », indique », Salah-Bey Aboud dans une déclaration à Ennahar.

Plusieurs médias algériens et égyptiens ont évoqué  la possibilité d’organiser un match amical entre l’Algérie et l’Egypte en octobre prochain. Cependant, selon le porte-parole de la FAF, Salah-Bey Aboud, aucun contrat n’a encore été signé entre les deux fédérations

Dans une déclaration à Ennahar, Salah-Bey Aboud a souligné que « le contrat n’a pas été signé, et comme vous le savez, il y a toujours un organisateur pour de tels matches. » Il a également précisé que les fédérations sont en période de préparation, « et il est interdit d’annoncer officiellement le match s’il n’y a pas d’accord (entre les deux équipes et l’organisateur) ».

Il est donc important de noter que, pour le moment, il n’y a pas de confirmation officielle concernant ce match amical entre l’Algérie et l’Egypte. Les fans des deux équipes devront donc attendre une annonce officielle de la part des fédérations avant de pouvoir se réjouir de cette rencontre.

Algérie – Egypte suscite les spéculations

En effet, l’annonce d’un match amical Algérie – Egypte ne cesse de susciter de les spéculations. Certaines sources ont stipulé au début, que le match pourrait avoir lieu en France avant d’être « re-domicilier » au Qatar.  La presse égyptienne de son coté, a parlé d’un refus de l’entraineur portugais des Pharaons, Rui Vitoria d’affronter les Fennecs en octobre prochain. Le technicien aurait prétexté « l’inutilité technique » de cette confrontation.

Quelques jours après, des informations ont fait savoir que l’Égypte pourrait affronter le Maroc à la place de l’Algérie. Le porte-parole de la fédération algérien n’a pas donné de réponse claire à cette question. L’incertitude demeure quant à l’organisation ou non de cette rencontre.