L’Algérie jouera-t-elle les éliminatoires au Maroc ? La contre-attaque brutale

L'Algérie jouera-t-elle les éliminatoires au Maroc ? La contre-attaque brutale 1

L’Équipe d’Algérie pourrait jouer au Maroc. En effet, trois de ses adversaires en éliminatoires de la Coupe du monde 2026 ne disposent pas de stades homologués. La Guinée, l’Ouganda et la Somalie recevront donc l’Algérie hors de leurs bases. Pour rappel, la Guinée avait déjà accueilli l’Éthiopie et l’Égypte lors des qualifications pour la CAN.

Le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe du monde 2026 a mis l’Algérie dans un groupe relativement facile à jouer. Les Fennecs sont versés dans le groupe G aux côtés de la Guinée, de l’Ouganda, du Mozambique, du Botswana et de la Somalie. Cela dit, trois de ces sélections devront recevoir leurs matchs en dehors de leurs pays en raison de l’indisponibilité de terrains qui répondent aux normes FIFA.

« Nous sommes la Guinée Conakry et non le Maroc »

L’entraîneur de la Guinée qui accueillait ses adversaires au Maroc, espère pouvoir les recevoir sur son territoire. « J’espère que nous jouerons les matchs de qualification pour la Coupe du monde sur notre territoire, car les organiser loin de notre pays et de notre public compliquerait notre mission ». Il interpelle ainsi les responsables de son pays sur un ton fort, « nous sommes la Guinée Conakry et non le Maroc », a-t-il déclaré.

Concernant l’Algérie, l’ancien joueur du Paris Saint-Germain reconnait qu’elle est la favorite de ce groupe G. « Nous avons déjà affronté l’Algérie, qui est considérée comme la favorite pour se qualifier pour la Coupe du monde par rapport aux autres équipes du groupe. Nous devons améliorer la gestion des matchs, en particulier ceux qui se déroulent à l’extérieur de nos bases », indique encore Kaba Diawara.

L’entraineur guinéen ne s’avoue pas vaincu pour autant. Il estime que « l’ambition de se qualifier pour la Coupe du monde est un projet réalisable, mais nous devons éviter de mettre une pression excessive sur nos joueurs ».