Le président de la Fédération internationale de football (FIFA), Gianni Infantino, a lancé une idée géniale pour certains et farfelues pour d’autres, et ce, à l’occasion des obsèques de la star brésilienne Pelé, décédé la semaine dernière. Présent au Brésil pour la cérémonie en l’hommage au Roi du football, le président de la FIFA n’a pas hésité à le déclarer devant les médias.

En effet, Gianni Infantino a tout simplement affirmé aux micros de certains médias brésiliens que l’Instance qu’il préside va rendre hommage au Roi Pelé, en faisant participer tous les pays du monde. En fait, la FIFA compte demander à tous les pays du monde de donner le nom de Pelé à au moins un stade. Le baptiser s’il est neuf ou le renommer s’il existe déjà.

« Nous allons demander à tous les pays du monde de renommer un de leurs stades de foot avec le nom de Pelé », a en effet fait savoir Gianni Infantino. Il n’est pas clair que cette idée soit réfléchie et concertée au moins entre membres de l’exécutif de la FIFA ou est-ce une idée venue sans qu’elle soit pensée. Elle risque de décevoir son initiateur surtout si plusieurs pays s’abstiendront de répondre favorablement à son appel.

Quel stade l’Algérie choisira-t-elle ?

Et si l’Algérie répond à l’appel du président de la FIFA ? Les autorités vont devoir changer de nom à un stade ou réserver le nom de la star mondiale du football au stade de Douera ou celui de Tizi Ouzou. L’Algérie a déjà internationalisé la « baptisation » du stade de Baraki en lui donnant le nom du leader sud-africain, Nelson Mandela. A moins qu’elles préféreraient donner le nom de Pelé à l’un des quatre stades en projet annoncés il y a quelques semaines par le ministre de l’Habitat.