La polémique autour des critiques ciblant le sélectionneur national Djamel Belmadi se poursuit alors que son nouveau contrat n’a pas encore été signé. Cette fois, c’est le ministre de la Jeunesse et des sports, Abderrezzak Sebgag qui s’en mêle. Il a évoqué le sujet, ce lundi 2 janvier, à l’aéroport international d’Alger où il saluait l’équipe nationale de handball qui se dirigeait en Tunisie pour un stage.

Après le directeur de la communication au sein de la Fédération algérienne de football (FAF), Salah-Bey Aboud qui s’est prononcé, il y a quelques jours, le ministre de la Jeunesse et des sports n’a pas manqué de qualifier d’inappropriées les critiques qui ont ciblé Djamel Belmadi, notamment de la part du journaliste de la chaîne qatarie BeIN Sport, Hafid Derradji.

Belmadi va renouveler

« Il faut choisir le bon moment pour faire des commentaires. Après, chacun a le droit de donner son avis. La fédération a renouvelé sa confiance au sélectionneur national. Je pense que ces déclarations sont tombées au mauvais moment et sont inappropriées », a estimé Abderrezzak Sebgag aux différents médias présents dans l’enceinte aéroportuaire algéroise.

Il ne manquera pas de rappeler l’autonomie de décision et d’action qu’a la Fédération algérienne de football dans le choix du sélectionneur national. « Chacun est libre d’avoir une opinion, je ne vais pas dire aux gens ce qu’ils doivent dire. La Fédération est une association autonome et elle a le droit de choisir le sélectionneur pour l’équipe nationale », a-t-il ajouté.