Le Maroc a-t-il décidé de mettre à exécution ses menaces concernant le Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2023) qui aura lieu en Algérie du 13 janvier au 4 février 2023. La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a-t-elle décidé de ne pas participer au 7e CHAN en raison de ses exigences extra-sportives ?

Selon des médias marocains, l’Instance présidée par Fouzi Lekjaa aurait décidé de montrer aux autorités algériens que le chantage relatif au vol direct vers Constantine exigé par le Maroc, n’était pas une simple menace sans lendemain. Elle aurait donc pris la décision de boycotter le CHAN 2023 au sein du groupe C dont les matchs sont programmés au stade du Chahid Hamlaoui de Constantine.

Le Maroc boycotte le CHAN : Une simple rumeur ?

Cette information publiée par des médias marocains a vite envahi les réseaux sociaux. Beaucoup ont dénoncé cette décision alors que d’autres, des Marocains, ont soutenu l’Instance de Fouzi Lekjaa. Mais entre temps, beaucoup d’autres se sont interrogés sur les sanctions qui attendent la Fédération royale marocaine de football, si cette menace venait à être mise à exécution.

Il est utile de rappeler que la FRMF a exigé, il y a une semaine environ, que la délégation marocaine puisse avoir un vol direct de Rabat à Constantine malgré la fermeture du ciel algérien aux avions marocains, conséquemment à la rupture des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc. Ce qui a été dénoncé comme un chantage inadmissible exercé sur les autorités algériennes puisque Lekjaa avait menacé de ne pas participer si ses exigences n’étaient pas satisfaites.

Rien n’est encore officiel

Mais il faut dire que cette information concernant le boycott du CHAN n’est pas encore avérée. Bien au contraire, la FRMF a publié une mise au point dans laquelle elle explique qu’elle « n’a reçu aucune réponse de la Confédération africaine concernant la demande de la Fédération d’autoriser le vol direct pour la délégation du Maroc vers l’Algérie ». Donc, encore une fois cette information sur la décision du boycott est un fake.