L’histoire du chantage marocain à l’égard de l’Algérie, concernant la participation ou non au Championnat d’Afrique des nations (CHAN 2023) qui aura lieu du 13 janvier au 4 février 2023 en Algérie, a connu un nouveau rebondissement ce jeudi 29 décembre. L’on a appris que la Confédération africaine de football (CAF) s’est impliquée dans l’affaire.

En effet, selon le site de la chaîne qatarie BeIN sport, l’Instance présidée par le Sud-africain, Patrice Motsepe, a saisi les autorités algériennes sur la question soulevée par le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaa, concernant le déplacement de la délégation marocaine vers l’Algérie pour participer au CHAN 2023.

CHAN : Lakdjaa fait du chantage à l’Algérie

L’on se rappelle que Fouzi Lekjaa a exigé que l’avion de la Royal Air Maroc qui transportera l’équipe marocaine, fasse un vol direct entre Rabat et Constantine, faute de quoi la sélection marocaine ne participerait pas au CHAN 2023 en Algérie. En d’autres termes, il demande à l’Algérie de violer la décision d’interdire aux avions marocains le survol du ciel algérien, et ce, dans le cadre de la décision de rupture des relations diplomatiques entre l’Algérie et le Maroc.

En fait, le ministre algérien de la jeunesse et des sports Abderezzak Sebgag s’est exprimé sur le sujet. Il a fait savoir, ce jeudi, que l’Algérie a reçu une demande de la CAF concernant la demande marocaine d’un vol direct vers Constantine où se dérouleront les matchs du groupe C qui compte le Maroc, le Ghana, le Soudan et Madagascar. Selon Sebgag, l’Algérie va donner une réponse à la CAF dans les 24 heures.