A trois semaine de début du Championnat d’Afrique des nations (CHAN-2023) qui aura lieu en Algérie du 13 janvier au 4février prochain, la sélection camerounaise menace de déclarer forfait. 

Le Cameroun exerce une forte pression sur l’Algérie à l’approche de l’entame du CHAN-2023. Selon plusieurs sources, les Lions Indomptables risquent de ne pas se rendre en Algérie pour participer au tournoi, pour une raison du moins insensée. Depuis le mois de mars dernier, les relations entre l’Algérie et le Cameroun sont tendues en raison de l’élimination des Verts au barrage du mondial et la fameuse affaire « Gassama ». D’ailleurs la dernière Coupe du monde au Qatar à laquelle le Cameroun a pris part a été le théâtre de plusieurs histoires, dont l’agression d’un youtubeur algérien à Doha par Samuel Eto’o.

Le Cameroun compte déclarer forfait

Jusqu’au moment où nous publions cet article, la Commission d’organisation du CHAN-2023 n’a reçu aucune correspondance de la part de la Fecafoot. Cependant, les médias camerounais annoncent que l’instance présidée par Samuel Eto’o compte déclarer forfait pour des raisons sécuritaires ! « Le Cameroun a décidé de surseoir à sa participation au CHAN 2022 , une décision prise en haut lieu pour des raisons de sécurité, oui pour des raisons de sécurité car les dirigeants camerounais de la Fecafoot ne veulent pas prendre le risque de mettre en péril la sécurité de leurs concitoyens que ce soient les joueurs, les administrateurs, les journalistes et autres », a écrit un journaliste camerounais.

Si Cameroun décide de boycotter le CHAN-2023 en Algérie, il risque une lourde sanction par la Confédération africaine de football (CAF). Selon le règlement de l’instance africaine de football, toutes les sélections camerounaises de football seront interdites de prendre part à des compétitions africaines pour une durée de 5 ans. Samuel Eto’o ne devrait donc pas mettre à l’exécution ses menaces de boycotter le CHAN-2023.