Le Youtubeur algérien agressé par Samuel Eto’o sort du silence et témoignage

Le Youtubeur algérien Sadouni SM qui a été violemment agressé, dans la soirée du lundi 5 décembre, par le président de la Fédération camerounaise de football, Samuel Eto’o, a déposé plainte auprès de la police de Doha, au Qatar. Dans une vidéo, l’on voit clairement Eto’o s’en prendre avec une rare violence au Youtubeur algérien, notamment en lui assénant un coup de pied au menton.

Après l’incident, la victime de cette agression s’est présenté au commissariat de police pour déposer plainte contre le président de la Fecafoot qui l’avait violemment frappé juste après le match Brésil-Corée du Sud au Qatar. Il n’a pas manqué d’enregistrer une vidéo pour ébruiter l’affaire, ayant peur que l’on camoufle l’agression en raison de la popularité de l’ex-star du Barça.

« J’ai fait tout ça pour l’Algérie. Je suis au poste de police pour l’enquête. Il faut partager cette vidéo, comme Eto’o est une personnalité, j’ai peur qu’ils camouflent le dossier, mais j’ai confiance en la police qatari », a affirmé Sadouni SM dans l’enregistrement. Il n’a pas manqué de montrer les traces de l’agression sur son corps, notamment sur le menton et l’avant-bras.

Auparavant, il a donné plus de détails sur l’agression violente dont s’est rendu coupable Samuel Eto’o. « Je me suis embrouillé avec Samuel Eto’o. Il m’a frappé et la personne qui était avec lui m’a bousculé. Eto’o a détruit mon appareil photo avec lequel je le filmais. Je le filmais et je l’ai interrogé sur Gassama (l’arbitre d’Algérie-Cameroun, je lui ai demandé s’il lui avait donné un pot-de-vin. Ça l’a énervé et il m’a frappé. Il a détruit ma caméra et mon microphone », a-t-il indiqué.

Retour en haut