L’Algérie a déposé officiellement son dossier de candidature pour récupérer l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN-2025). Cela semble ne pas être du goût de certaines personnes. 

Le chargé de la communication au niveau de la Fédération algérienne de football (FAF), Salah Bey Aboud s’est rendu vendredi 16 décembre au Caire (Égypte) et précisément au siège de la Confédération africaine de football (CAF) où il a déposé le dossier de la candidature de l’Algérie pour organiser la CAN-2025.

En plus de la candidature de l’Algérie, six autres nations en l’occurrence l’Afrique du Sud, le Maroc, le Sénégal, la Zambie ainsi que le Nigéria et le Bénin ont déposés officiellement leurs dossiers pour récupérer l’organisation de cet événement continental, initialement prévu en Guinée.

L’Algérie prise pour cible

L’annonce de la candidature de l’Algérie pour organiser la CAN-2025 a provoqué une vague de haine sur les réseaux sociaux. Des Camerounais, Marocains notamment et d’autres internautes de différents pays ont commenté très négativement la candidature de l’Algérie pour organiser la CAN-2025. Des propos haineux et racistes ont été lancés contre les Algériens. Certains ont allés très loin en appelant au boycott de la compétition si la CAF décide d’attribuer l’Organisation de la CAN-2025 à l’Algérie.

Il est important de savoir que depuis quelques années, l’Algérie est la cible de certains mouvements extrémistes et racistes sur les réseaux sociaux. Des milliers de compte sont créés sur de différentes plateformes rien que pour s’en prendre à l’Algérie, qui est traditionnellement une terre d’hospitalité.