A moins 24h de la deuxième demi-finale de la Coupe du monde (Qatar-2022) qui mettra aux prises le Maroc à la France, la tension monte d’un cran dans le camp marocain. Les joueurs de Walid Regragui qui ont réalisé un parcours exceptionnel jusque-là ambitionnent le sacre. 

Après un match nul face à la Croatie et quatre victoires respectivement face à la Belgique, le Canada, l’Espagne et le Portugal, les Lions de l’Atlas tenteront ce mercredi 14 décambre 2022 de réaliser un autre exploit, s’offrir le champion en titre et atteindre la finale du mondial. Lors de la conférence de presse qu’il a animée ce mardi 13 mars, le coach marocain, Walid Regragui a déclaré qu’il ne satisfait pas d’une place en demi-finale et son objectif est d’attendre la finale.

«Nous sommes pas satisfaits avec la demi-finale et le fait d’être la première nation africaine à l’atteindre. Nous voulons aller plus loin. Nous avons faim. Je ne sais pas si ce sera suffisant, mais nous voulons que l’Afrique soit au sommet du monde. Je sais que nous ne sommes pas favoris, mais nous sommes confiants», a déclaré Walid Regragui.

« J’espère que la France ne nous respectera pas »

Pour cette deuxième demi-finale de la Coupe du monde entre le Maroc et la France, les Bleus sont les grands favoris sur papier. Regragui espère que son équipe soit sous-estimé et qu’elle ne soit pas respectée par les Champions du Monde afin de les surprendre et se qualifier en finale. «On est venu changer les mentalités de notre continent. Si on est content d’être en demi, je ne serais pas content moi. Je veux être en finale. J’espère que la France ne nous respectera pas. Car ça sera difficile si c’est le cas», a ajouté Walid Regragui qui veut écrire encore l’histoire.