Depuis la rupture diplomatique entre l’Algérie et le Maroc, de nombreux Algériens et Marocains ont exprimé le vœu de ne pas être préserver la fraternité entre les deux peuples, loin des divergences qui touchent les relations entre les dirigeants des deux pays. Cela, en raison de certaines voix belligérantes qui sèment la discorde, notamment sur les réseaux sociaux.

Cette question est revenue à la surface avec l’entame de la coupe du monde 2022 avec l’élimination de l’Algérie et la participation de la sélection marocaine. De ce fait, les Algériens qui suivent le déroulement du mondial qatari, sont majoritairement favorables aux Lions de l’Atlas qui ont eu un parcours remarquable lors du 1er tour, avec un match nul, contre le vice-champion du monde 2018, la Croatie, et deux belles victoires, particulièrement contre les Diables rouges de Belgique.

Donc, hormis certains qui rejettent l’idée de soutenir le Maroc dans ce tournoi planétaire et qui le font savoir bruyamment sur les réseaux sociaux, les Algériens n’ont pas l’intention de tourner le dos à l’équipe marocaine, mardi 6 décembre, face à l’Espagne, à l’occasion des 1/8 de finale. Et deux vidéos circulant, notamment sur Twitter, le montrent de façon assez claire.

Les Algériens soutiennent le Maroc

En effet, au moins deux vidéos réalisées par un journaliste de Jijel circulent sur Twitter et montrent clairement la tendance des Algériens à l’occasion de cette coupe du monde du Qatar. Tous sans exception ont affirmé qu’ils supporteraient les Lions de l’Atlas contre la Roja en 1/8 de finale. « Tout simplement parce que ce sont nos frères », affirme l’un d’eux, avant qu’un autre avance l’argument de la langue et de la religion pour expliquer son choix pour la sélection marocaine.

« Nous n’avons rien à faire avec le conflit des dirigeants et des hommes politiques, nous soutenons l’équipe du Maroc parce que c’est nos frères », estiment quelques personnes interrogées dans les rues de Jijel. Pour un autre, « ce sont nos voisins, donc, c’est normal que nous les soutenions. En plus, comme ils nous ont soutenus, nous allons les soutenir ».