C’est désormais officiel. La société publique de téléphonique mobile a racheté une grosse partie des parts du CSA de la Jeunesse sportive de Kabylie, devenant ainsi l’actionnaire majoritaire du club le plus titré d’Algérie. L’Assemblée générale du CSA s’est réunie, lundi 28 novembre, et a entériné la cession de 85 % des parts du Club amateur.

Avec cette décision avalisée par l’Assemblée générale du Club sportif amateur (CSA), l’actionnaire majoritaire de la SSPA/JSK détiendra désormais 80 % des actions de la SSPA. Et c’est bien l’opérateur de téléphone mobile, Mobilis, qui devient propriétaire de la JS Kabylie.

C’est ce qui ressort des indiscrétions de l’Assemblée générale de lundi. Maintenant, il importe d’attendre la communication officielle de cette transaction importante qui engage l’avenir du club kabyle. Une communication de la part de Mobilis pour expliquer les contours de la transaction, particulièrement la contrepartie présentée par l’opérateur public de téléphonie mobile.

Certaines indiscrétions avancent le chiffre de 80 milliards que Mobilis est appelé à verser au compte de la JSK. Ces mêmes indiscrétions annoncent l’arrivée prochaine d’une autre société publique (probablement Cosider) pour prendre les 14 % des actions qui restent au compte du CSA pour se retrouver avec un club, propriété de deux entreprises publiques qui mettent les autres actionnaires en position de minorité absolue avec les 6 % de la SSPA qu’ils détiennent.

Dans ce cas, ni Yarichan, ni Mellal n’auront une prise sur la gestion du club du Djurdjura. Mais il faut préciser cependant que pour l’instant, la transaction n’est qu’au stade de l’entérinement de l’Assemblée générale. Il faudra poursuivre la procédure légale pour savoir si elle ne va pas rencontrer des oppositions qui retarderaient l’échéance.