La Jeunesse sportive de Kabylie (JSK) a concédé une nouvelle défaite (1-2) à domicile à l’occasion de la 11e journée de Ligue 1, et ce, face à la JS Saoura qui fait partie des clubs mal classés du championnat. L’entraîneur Abdelkader Amrani ne semble pas avoir supporté ce nouveau revers, si l’on croit ses déclarations fracassantes lors d’une conférence de presse d’après-match.

En effet, le coach de la JSK est en colère et il l’a fait savoir de façon inhabituelle. Il est surtout furieux contre ses joueurs et il n’a pas hésité à dire pourquoi. A l’occasion de la conférence de presse qu’il a animé à l’issue du match perdu contre les enfants de Bechar, Abdelkader Amrani a commencé par annoncer sa démission de la barre technique du club kabyle.

« Je démissionne. Je ne peux plus continuer à travailler avec des joueurs qui n’appliquent pas mes consignes », a asséné l’entraîneur de la JSK qui a rejoint la tête du staff technique des canaris à l’occasion de la 4e journée du championnat après le limogeage du coach belge José Riga.

Des joueurs trahissent l’équipe

Abdelkader Amrani proférera ensuite de graves accusations contre ses propres joueurs. Du moins certains d’entre eux. « Il y a des joueurs qui trahissent l’équipe. J’ai l’impression qu’ils font exprès de perdre », a-t-il accusé, avec beaucoup de colère. L’on ne sait pas si le coach des canaris maintiendra sa décision de quitter ses fonctions, mais sa déclaration est un signe que la JSK s’enfonce encore plus dans la crise. Et surtout un signe que la crise est profonde.

Avec cet énième revers, la JSK reste à l’avant-place du classement de Ligue avec 5 petits points au compteur, mais avec deux matchs en moins. Avec 6 défaites, 2 nuls et 1 seule victoire, les canaris inquiètent leurs supporters qui ne veulent même pas imaginer l’idée d’une relégation pour le club le plus titré d’Algérie. Seule une réaction salvatrice pourra sauver le club du désastre. Mais laquelle et qui doit la mener ?