A l’approche du lancement de la phase finale de la 22e édition de la coupe du monde, beaucoup d’informations circulent à propos de l’affaire de l’élimination de l’Algérie, que ce soit concernant la rencontre face à la sélection camerounaise du 29 mars 2022 ou en lien avec le dossier de plainte déposé par la Fédération algérienne de football (FAF) auprès de la FIFA.

En effet, quelques jours après qu’un ancien international camerounais a révélé que le match Cameroun-Algérie a été « acheté » par les responsables de la Fédération camerounaise, voilà qu’un journaliste algérien exerçant au niveau de BeIN Sport fait une révélation qui peut être considérée comme un nouveau rebondissement dans l’affaire de la plainte de la FAF auprès de la Fédération internationale de football (FIFA).

Nouvelles révélations

En fait, selon le journaliste, Yacine Benlamnouar, a affirmé, dans une publication Facebook, qu’il n’y avait aucun « dossier lourd » déposé par la FAF auprès de l’Instance footballistique mondiale. Il précise que les délais réglementaires pour le dépôt d’une plainte n’ont pas été respectés par la FAF, puisque la réglementation stipule que la plainte doit être déposé moins de deux heures après le match, ce que la FAF de Charaf-Eddine Amara n’avait pas fait en cette soirée du 29 mars 2022.

En fait, l’article 14, alinéa 2 de la loi régissant les éliminatoires du mondial stipule que la plainte écrite doit être remise au commissaire de la FIFA dans les deux heures ayant suivi le match. Cette réclamation doit être suivie d’un rapport écrit complet, comprenant la réclamation originale, à envoyer par email au Secrétaire général de la FIFA, faute de quoi, la réclamation ne sera pas prise en compte. La FAF s’est contentée d’envoyer le rapport le lendemain du match ; un rapport contenant de simples explications sur l’attitude de l’arbitre.

Pour le journaliste en question, le dossier déposé par la Fédération algérienne de football n’était lourd, comme il a été prétendu. « On ne peut même pas le considérer comme un dossier. Ce n’était qu’une exposition de certains faits du match accompagnés d’images et de vidéos que le monde entier avait déjà visionné pendant le déroulement du match du Cameroun« , a affirmé Yacine Benlamnouar dans son post Facebook.