L’attaquant international algérien de l’AC Ajaccio, Youcef Belaïli, a fait un match complètement fou, ce samedi 5 novembre, face à Strasbourg. Menés 2-0 à 17 minutes de jeu, les Corses, menés par un tonitruant Belaïli, ont réussi à renverser la vapeur en un quart d’heure. En quinze minutes, les Ajacciens marquent quatre buts dont deux par penalty.

En fait, le match a été plié à 4-2 juste avant la fin de la première période de la rencontre. C’est d’ailleurs au retour aux vestiaires que l’attaquant algérien a été accosté au niveau de la zone mixte par des journalistes. Il y fera des déclarations lunaires qui ne manqueront pas de faire jaser, notamment du côté de l’extrême droite française.

En effet, ne maîtrisant pas la langue française, Youcef Belaïli ne s’est pas gêné de mélanger entre l’arabe et le français. Il faut dire qu’il n’a exprimé aucune gêne quand le journaliste lui a demandé de raconter ce qu’il s’était passé. « Hamdoullah, le match est difficile contre Strasbourg qui a marqué deux buts, mais hamdoullah, on est revenu dans la rencontre. On a bien joué, on a marqué, Nchallah la victoire… », a affirmé Youcef Belaïli, avec un petit sourire au bout des lèvres.

« Hamdoullah, nchallah on continue comme ça pour gagner ce match nchallah »

Mais le journaliste ne le laisse pas partir et le relance avec une autre question sur ses deux buts et sa passe décisive avec lesquels il a changé la 1ère période. Visiblement pressé de rentrer aux vestiaires, l’Algérien poursuit : « Hamdoullah, nchallah on continue comme ça pour gagner ce match nchallah ». Mais si les racistes de tout bord vont tenter d’exploiter la non-maîtrise de la langue française pour s’attaquer à Belaïli, ce ne sera certainement pas le cas pour les supporters de l’AC Ajaccio qui ne vont pas manquer de l’acclamer.

D’ailleurs, les réseaux sociaux sont enflammés et Youcef Belaïli occupent tous les espaces. Il est tendance sur Twitter où les commentaires sont tous favorables, que ce soit de la part des fans des Fennecs, des supporters du club corse ou des journalistes qui ont suivi le développement rocambolesque de ce match. Un rédacteur en chef d’un site sportif a même suggéré que Youcef Belaïli devrait jouer dans un club plus huppé que l’AC Ajaccio.